La musique hawaiienne

La culture musicale à Hawaii

La musique hawaiienne est un mélange riche et unique de nombreuses influences avec des rythmes paisibles et des paroles poétiques célébrant la vie de l'île. Du reggae au slack-key en passant par la guitare à métal, le falsetta et le "Jawaiian", la musique à Hawaii ne ressemble à aucune autre au monde. Le ukulélé, ultime symbole de la musique hawaiienne, est le synonyme de l'aloha des îles. La beauté des îles a inspiré certains des refrains les plus uniques et entraînant de tous les temps.

Il est impossible de visiter Hawaii sans être touchés par la scène musicale locale. Nulle part ailleurs vous pouvez entendre un morceau de falsetto à la radio, écouter un tube joué avec le son envoûtant d'un ukulélé ou choisir parmi des centaines de concerts locaux pour un seul weekend.

Le son original d'Hawaii a influencé les cultures du monde entier. Les artistes ayant aidé la musique hawaiienne à gagner en popularité à Hawaii et à l'étranger sont entre autres Gabby Pahinui, les Enfants d'Hawaii, Eddie Kamae et Israel Kamakawiwoole. Vous pouvez écouter la musique folklorique hawaiienne à la radio ou regarder un video de hip-hop sur la chaîne locale OC 16. Des artistes exceptionnels comme Henry Kapono continuent d'immortaliser l'essence de l'esprit aloha avec des paroles profondes et des mélodies inspirées.

Le hapa haole - signifiant littéralement "en partie blanc et en partie d'hawaiien", c'est un style dans lequel les paroles en anglais sont écrites pour des thèmes hawaiiens.

Le slack key - un style qui utilise des guitares slack-key, des guitares aux cordes relâchées.

La guitare à métal (steel guitar) - cet instrument est une guitare avec des cordes en métal produisant du son en frottant une barre de métal sur le manche.

Le ukulélé - un son reconnaissable entre tous par cet instrument à quatre cordes. Il existe aujourd'hui des ukulélés à 8 voire 9 cordes.

Le falsetto - un style chanté populaire, utilisant une technique de chant produisant des sons plus aigu que la normale.

Le jawaiian - musique jamaïcaine à laquelle est ajouté une touche hawaiienne unique.

La musique contemporaine - musique hawaiienne contemporaine, mélangeant paroles en anglais et en hawaiien.

La musique traditionnelle - paroles authentiques en hawaiien, généralement composée pour des guitares à métal, des guitares slack-key ou des ukulélés.

Les chants - chanter était un rituel dans l'ancienne Hawaii, servant à perpétuer la mémoire du pays, honorer les dieux et définir les généalogies. De nos jours, on chante encore, seul, accompagné par de la musique ou par un ipu (tambour en forme de gourde) ou un pahu (tambour en peau de requin).

Les influences musicales multiples proviennent du monde entier, depuis la moitié du XIXe siècle. En apprenant comment jouer des instruments musicaux apportés par les immigrants, les hawaiiens ont pu étendre leurs capacités musicales. Les anciens chants, appelés olis, furent ainsi mis en musique pour la première fois et cette nouvelle façon créative de composer a très vite gagné en popularité.

Les histoires familiales, les légendes, les récits locaux et les croyances religieuses étaient exprimée d'une manière qui auparavant était impossible, apportant un nouveau moyen de préserver le patrimoine culturel hawaiien.

Avec la musique folk traditionnelle, les paroles peuvent provenir de chants vieux de plusieurs siècles. Vous pouvez également entendre des tambours très particuliers et des rythmes servant de support émotionnel pour les danses hula. Des battements de mains ou des ipus accompagnent le tout. Il y a une large gamme de taille d'ipu, chacun ayant une résonnance particulière.

Les cowboys mexicains d'Hawaii, les paniolos, ont apportés avec eux la guitare et montré aux indigènes comment jouer leur style inimitable. Beaucoup d'hawaiiens se sont montrés très bons à la guitare et l'ont rapidement apprivoiser, transformant le style espagnol en un style correspondant mieux aux paroles des îles, une méthode de gratte aujourd'hui connu sous le nom de slack-key, ou ki hoalu. Si vous n'avez jamais entendu jouer de la guitare en slack-key, vous avez manqué une expérience forte en émotions.

La guitare à métal est un autre style de musique développé dans les îles. À l'aide d'une barre en acier glissant sur les cordes, un son unique est produit. Utilisée dans de nombreux groupes au début du XXe siècle et aujourd'hui, la guitare en acier restent très populaire dans la musique hawaiienne contemporaine.

Le Roi David Kalakaua, le souverain hawaiien considéré comme l'homme du renouveau de l'archipel, a encouragé le renouvellement musical et invité tous les hawaiiens à utiliser la musique comme moyen d'exprimer la fierté nationale. Quand la Reine Liliuokalani, la dernière monarque hawaiienne, publia ses nombreuses compositions à la fin du XIXe siècle, la musique hawaiienne a atteint un sommet de popularité. Des chansons comme Aloha Oe et He Mele Lahui Hawaii exprimant l'amour et la fierté des hawaiiens pour leur joli pays.

Les compositeurs d'Hawaii se sont inspirés de divers genres, les mixant ensemble pour en tirer un son unique et nouveau. Gospel, pop, country, ragtime, swing et jazz sont quelques uns des genres qui ont inspiré les artistes hawaiiens.

Gabby Pahinui, le "héros folk de la musique hawaiienne", est considéré par de nombreuses personnes comme la quintessence de cette musique. Combinant paroles lyriques et un mélange de jazz et de guitare slack-key, on lui attribue d'avoir permit à la musique hawaiienne de faire une grande percée dans la moitié du XXe siècle. Gabby Pahinui et Eddie Kamae formèrent ensemble les Sons of Hawaii (les Enfants d'Hawaii) dans les années 1960, un groupe qui personnifiait les sons hawaiiens mêlant styles traditionnel et moderne

Aujourd'hui vous pouvez apprécier la musique distinguée du "Jawaiian", une combinaison de reggae jamaïcain et hawaiien, utilisant des riffs accrocheurs et des mélodies rythmées pour célébrer la vie insulaire et faire vibrer leur auditoire.

Le ukulele, dont le nom signifie littéralement "Puce sauteuse", a gagné sa popularité à l'international après que le Royal Hawaiian Quartet scotcha son audience à l'exposition du Panama-Pacifique à San Francisco, en 1915. Le ukulele est compacte et maniable, et peut être acheté à bon marché un peu partout dans l'archipel, même dans les petits magasins locaux. On le retrouve dans un certain nombre de styles musicaux, reggae, rock, traditional et jawaiian. De nos jours, des personnes de tout âge viennent jouer dans n'importe quel endroit des villes des chansons populaires et vous ne pourrez pas vous empêcher de vous arrêter pour les écouter pour un moment d'émotions.

Si vous voulez découvrir la musique d'Hawaii, vous n'avez qu'à allumer la radio. Il y a quelques fréquences locales qui ne jouent que des morceaux hawaiiens. Ou bien encore essayez d'assister à un des nombreux concerts organisés sur l'archipel et écouter des chansons venues du cœur. Si l'occasion se présente, ne manquez pas les grands festivals comme le Merrie Monarch Hula Festival, le Molokai Music Festival, le Big Island Slack Key Guitar Festival ou le Stell Guitar Association Festival sur Oahu. Nombreux sont les hôtels qui organisent aussi des concerts dans leurs bâtiments. Que vous soyez un nouvel arrivant sur Hawaii ou un fidèle visiteur, entendre la musique pleine d'entrain d'Hawaii et en découvrir les multiples racines sera toujours aussi enrichissant.