Problèmes d'Hawaii

Bien qu'Hawaii soit un aimant À touriste et attire chaque année de plus en plus de gens, ce paradis a aussi son côté plus sombre. Voiçi donc une liste de quelques uns de ces problèmes, des îles et des gens qui ont à y faire face.

Coût de la vie

Les habitants d'Hawaii se plaignent souvent du coût élevé de la vie. Comparé au reste des Etats-Unis, la différence est effectivement énorme. Les produits de tous les jours, comme l'alimentation, coûtent en moyenne trente pourcent de plus que sur le continent. On pourrait penser que celà est due aux frais de transports maritimes (puisque la plupart de la nourriture disponible est apportée par bateau ou par avion). Mais ce n'est pas la raison principale. Le transport est juste un facteur mineur, n'ajoutant peut-être que cinq pourcent au prix de vente final. Un facteur bien plus important est le besoin qu'ont les vendeurs de maintenir un large stock de provision À tout moment pour éviter les ruptures (sur le continent, les sources d'approvisionnement sont beaucoup plus proches). Ils doivent aussi faire face à un prix de l'immobilier beaucoup plus important que sur le continent. Et une dernière raison est la taxation, avec une taxe de quatre pourcent sur les produits vendus, qui ajoute encore au prix final des choses.

Cependant, le principal coupable rendant la vie à Hawaii chère est le prix élevé du logement. En 2006, le prix moyen pour une maison dans Hawaii était de 625 000 dollars. Les copropriétés se vendaient pour 309 000 dollars en moyenne. C'est considérablement plus que les prix dans la majorité des villes des Etats-Unis. Et ils n'y a pas que les maisons et les copropriétés qui soient chères. La location l'est également. Sur Oahu par exemple, les frais mensuels pour un studio vont de 700 à 1200 dollars, voire plus. Il est presqu'impossible de trouver un studio à moins de 700 dollars par mois. Un appartement deux-chambres commence à 1000 dollars et plus, selon l'endroit.

Il y a plusieurs raisons au prix de logement élevé à Hawaii. Un facteur est la surface restreinte de terres sur lesquelles les pouvoirs publics autorisent la construction de bâtiments. Un autre est un coût de construction plus élevé à cause des frais de transport du matériel et des taxes diverses. De plus, la demande de logement est forte dans une place agréable à vivre, comme Hawaii avec son air pur, son climat plaisant, ses forets, ses montagnes, son océan, sa population cosmopolite et sa vie culturelle active.

La taille de la population

En 2004, il y avait 1 262 840 personnes vivant à Hawaii, sans compter les touristes, soit 24% de plus qu'une génération plus tôt, en 1980, quand la population totalisait 964 691 personnes. En 2000, la densité de population à Hawaii était de 73 personnes par km². Sur Oahu, où la majorité des habitants résident, cette densité était de 567 personnes par km². En comparaison, la densité de population totale des Etats-Unis était de 31 personnes par km². Bien souvent dans la vie de tous les jours, on peut ressentir un sentiment de surpeuplement dans Hawaii, surtout sur Oahu, qui est surnommée "Lieu de rendez-vous" pour une bonne raison. C'est spécialement vrai durant les heures de pointe en semaine par exemple.

Embouteillages

Les habitants et les touristes ont souvent à se plaindre du trafic. C'est même l'une des plus grosses récriminations qu'on entend sur les îles. Les heures de pointe du matin et de l'après-midi sont les pires moments. L'autoroute H1 et H2 sur Oahu et l'autoroute Honoapiilani (Hwy 30) sur Maui sont souvent complètement bloquées durant ces heures et même en dehors.

Il y a deux raisons à ce trafic particulièrement mauvais. Le premier est le nombre de voitures importants sur l'archipel. Il y a plus d'un million de véhicules motorisés enregistrés dans Hawaii. Mais ce n'est pas ce nombre important qui seul provoque tous ces bouchons. Le nombre total de kilomètres de routes est de 1773 km. Aucun autre Etat dans les Etats-Unis n'a aussi peu de routes. Même Porto Rico avec ses 8959 km² de terres a plus de voies qu'Hawaii et ses 16633 km² de terres. En d'autres mots, le système de voies publiques d'Hawaii est déficient. Par nombre de personne, l'Etat d'Hawaii a moins de routes que n'importe quel autre endroit dans les Etats-Unis.

A l'exception de la construction de nouvelles voies, le gouvernement essaie divers moyens pour tenter de soulager le trafic tel des voies à contre-sens, des voies réservées aux voitures ayant plus d’un passager, une meilleure gestion de signaux de passage, un élargissement des routes existantes et plus de transports publics. Ces améliorations ont pour l'instant été de courte durée et n'ont pas résolu le problème de façon durable.

Un débat continu a lieu pour décider de quelle(s) mesure(s) prendre pour régler ce problème de trafic. Certains pensent qu'Hawaii et surtout Oahu a besoin d'un meilleur système de transport de masse comme des chemins de fer. D'autres pensent que seule une approche jouant sur les incitations pourrait régler le problème, avec par exemple des péages sur certaines routes et à montant variable selon le moment de la journée, ou encore une augmentation des taxes sur l'essence.

Voitures abandonnées

Les voitures abandonnées sont un problème national à Hawaii. Où que vous soyez, sur Oahu, Maui, Kauai ou l'Île Principale, vous pouvez voir des vieilles voitures laissées sur le long des rues, dans une cour, éclatées au pied d'une falaise ou abandonnées au milieu d'une forêt. Beaucoup y restent des années, tombant lentement en ruine. Parfois on distingue juste un débris métallique qui auparavant était une voiture. La végétation perce à travers le métal et l'herbe pousse sur les sièges et le tableau de bord.

Mais souvent avant qu'une voiture commence à se décomposer, des "voleurs" (ou plutôt des personnes dans le marché de l'automobile) vont y faire un tour et prendre les pièces qui peuvent avoir encore de la valeur. Celà arrive à toutes les voitures qui semblent abandonnées.

Non seulement ces voitures abandonnées sont moches et défigurent le paysage, elles posent aussi un problème environnemental et de sécurité à cause des fuites de combustibles. Il faut également de nombreuses années pour que le métal disparaisse complètement. Les batteries de voitures et les pneus mettent encore plus de temps à se dégrader. Ces véhicules retiennent également de l'eau dormante, ce qui permet à toute une faune d'insectes, de rats et de parasites de proliférer et transmettre diverses maladies aux humains.

Même si ceux qui abandonnent leur voiture s'exposent à une amende, certains continuent de le faire. Il y a pourtant des moyens plus respectueux de se débarrasser de son véhicule. Ainsi diverses entreprises offre d'emporter une vieille voiture gratuitement (si elle est entière). Le problème est qu'une fois que le véhicule a perdu des pièces qui pouvaient encore avoir de la valeur, ces compagnies charitables ne les acceptent plus.

L'absence de toit

A côté de l'Hawaii résidence favorite des riches et des célèbres, il y a l'Hawaii des nombres sans-abris, qui semblent être de partout, dans les parcs, sous les ponts, à côté des bâtiments publics, sous les arbres,... D'autres vivent dans leurs voitures, souvent avec toute leur famille, ou dans des tentes sur des plages isolées. Certains ont toutes leurs affaires dans de gros sac-à-dos ou dans un caddie.

Le nombre de sans-abris à Hawaii a augmenté de 61% depuis 2000. Il y a actuellement plus de 6000 personnes vivant dans les rues dans tout l'archipel. D'après le bureau de recensement américain, l'augmentation de la pauvreté à Hawaii est parmi les plus élevées des Etats-Unis. Environ 11,5% des hawaiiens est considéré comme pauvre. Même si Hawaii a un climat chaud toute l'année et qu'il y a des endroits pires pour vivre dans la rue, le viol et le vol existe toujours et sont assez fréquent chez les sans-abris.

Cet état de fait est attribué à divers facteurs. L'un serait le Welfare Reform Act de 1994, une réforme qui limite à cinq ans la durée durant laquelle une famille peut bénéficier de subventions fédérales. Les autres sont locaux, comme le prix élevé de l'immobilier, le manque de logements abordables qui en découle, auquel s'ajoutent des problèmes de drogues et un manque de prise en charge des personnes ayant des problèmes psychiatriques.

Plutôt que s'attaquer aux sources du problème, le gouvernement essaie de limiter le nombre de sans-abris par diverses interventions au final peu utiles voire sources de nouveaux problèmes. Ainsi en 2005, le Ministère du Logement et du Développement Urbain distribua près de 6 millions de dollars à plusieurs organisations, des refuges de sans-abris aux centres de désintoxication. Un programme pour créer une "ville de tente" près de Waianae sur la côte ouest d’Oahu fut abandonné à cause des protestations de la population alentours qui craignait une augmentation de la criminalité.

Problèmes de drogues

La consommation de drogue est largement répandue. En 2001, les arrestations en rapport avec la drogue représentaient 50,4% des arrestations totales dans Hawaii. C'est plus que la moyenne nationale de 41,2%. La méthamphétamine (souvent appelée "crystal meth" ou "ice") est la drogue la plus consommée sur l'archipel, représentant 51,1% de tous les cas de consommation de drogue rapportés.

La methamphétamine est connu pour être un stimulant hautement addictif. Cette drogue de synthèse peut provoquer un fort sentiment d'euphorie, mais aussi des comportements erratiques, des dépressions et des hallucinations. La "redescente" est difficile, avec une faiblesse physique qui se fait sentir.

L'usage de la crystal meth n'est pas un problème récent à Hawaii. Il a commencé dans les années 1970, mais le nombre de personne fumant de l'"ice" n'a cessé d'augmenter depuis. Les assistants sociaux ont prédit qu'à ce rythme, tout le monde à Hawaii finirait par être affecté par cette drogue, directement (en en consommant elle-même), indirectement (par un accident de car ou un vol causé par une personne en ayant pris, ou un membre de la famille en abusant).

Il n'y a pas de chiffres précis sur le nombre de gens en consommant à Hawaii. Cependant, plus de 2730 personnes ont réclamées un traitement pour leur addiction à la méthamphétamine en 2002, plus que ceux l'ayant fait pour leur addiction à l'alcool ou au cannabis combinés.

Le bruis

Certains endroits d'Hawaii peuvent être assez bruyant, surtout sur Oahu où la majorité des hawaiiens vivent. Honolulu et Waikiki sont des endroits très urbanisés avec beaucoup de monde et de voitures. Les grosses villes ont tendance à être bruyantes, et celle d'Hawaii n'échappent pas à la règle. Durant les dernières décennies, un boom de la construction à contribué à augmenter le niveau sonore. De nouveaux centres commerciaux, des immeubles et des hôtels ont été construit tout autour des villes. Et les sites de constructions sont généralement bruyants.

Un autre facteur de bruit est l'alarme des voitures. Les habitants de Waikiki et d'autres endroits d'Hawaii se plaignent bien souvent que les alarmes des voitures sonnent sans raison. Parfois, les vibrations d'un gros camion ou d'une moto bruyante suffisent à déclencher les alarmes des voitures garées aux alentours. On entend tellement souvent ces alarmes qu'elles ont perdus leur but initial de prévenir d'un vol de voiture. Plus personne ne fait attention à ce son.

Les camions-poubelles sont également pénibles pour les oreilles. Ils sont en activité tôt le matin, même dans les quartiers résidentiels. Mais le pire n'est pas leur moteur bruyant. Pour manœuvrer, ils ont souvent besoin de rouler en arrière, déclencher ainsi un bip de sécurité, ressemblant à une sonnerie de réveil, que vous pouvez avoir le malheur d'entendre avant celle que vous aviez programmé pour votre réveil.

Autres problèmes

Le meurtre est moins problématique à Hawaii que sur le continent. Il y en a, de même que les viols et les agressions, mais les délits les plus fréquents sont le cambriolage des maisons, les vols de car et de sacs à mains.

Un autre problème est la gestion des déchets. Les décharges d'Hawaii sont presque pleines. A l'heure actuelle la discussion se poursuit pour savoir si l'on doit aménager une nouvelle décharge sur la côte ouest d'Oahu ou s'il vaut mieux expédier les déchets vers le continent. Le problème à Hawaii est de trouver un lieu pouvant servir de décharge sans contaminer les eaux souterraines. Et un tel endroit est difficile à trouver sur l'archipel.